ATELIER DE PREVALIDATION DU RAPPORT SUR LE PLAN SPATIAL MARITIME DE GRAND BASSAM

Le Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL), structure sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et la Convention d’Abidjan a organisé du lundi 25 au mercredi 27 octobre 2021 à la Conférence Episcopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO), un atelier de pré-validation du Rapport sur le plan spatial marin de Grand-Bassam.
Cet atelier qui s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet de Gestion Intégrée de l’Aire Marine et Côtière d’Abidjan à Assinie (GIAMAA), fait suite à plusieurs ateliers de renforcements de capacités, a plusieurs missions de terrains pour le recueil des informations ainsi qu’à l’organisation d’un atelier de finalisation du premier draft du rapport soumis à pre-validation.

Pour Professeur YAPO Ossey Bernard, sous-directeur, représentant le Directeur du CIAPOL «L’atelier qui nous réunit ce jour porte sur le processus de la planification spatiale marine (PSM). Il vise à soumettre à l’approbation des parties prenantes que vous êtes, le rapport provisoire du plan spatial maritime de Grand-Bassam, en vue de recueillir vos observations pour l’amélioration du contenu de ce rapport» a-t-il affirmé. Le représentant du directeur du CIAPOL a dit compter sur les participants, en vue de permettre à la Côte d’Ivoire mais plus particulièrement à la ville de Grand Bassam de se doter d’un plan spatial maritime pour une meilleure gestion des ressources marines et côtières du littoral ivoirien.
Pour finir, il n’a pas manqué d’exprimer ses remerciements au Gouvernement Allemand, à la Banque Mondiale, au Secrétariat Exécutif de la Convention d’Abidjan, à GRID Arendal et au Centre de Suivi Ecologique de Dakar pour « leurs appuis financier et technique respectifs dans la mise en œuvre de ce processus ».
Ainsi durant trois jours les parties prenantes constituées en 3 groupes qui sont les trois chapitres du rapport, ont eu le cœur à la tâche. Elles ont fait des propositions et suggestions qui ont été restituées au cours des travaux en plénière.
Au terme de l’atelier, Mme BEKOIN Marguerite, Coordinatrice du Projet GIAMAA a, au nom du Directeur du CIAPOL, félicité toutes les parties prenantes pour le travail abattu lors de ces 3 jours de conclave. Elle leur a donné rendez-vous les jours à venir à Grand Bassam pour l’atelier de validation qui entérinera définitivement les remarques et suggestions faites lors de cette pré-validation.


Pour rappel, le projet GIAMAA est une initiative pilote dont bénéficie la Côte d’Ivoire, à l’instar du Bénin et du Ghana. Ces projets pilotes constituent les cadres de mise en œuvre du projet régional de gestion intégrée des océans, développé par la Convention d’Abidjan et le Centre d’expertise norvégien GRID Arendal. Ce projet régional vise à jeter les bases d’une politique de gestion intégrée au sein des pays membres de ladite Convention. Son exécution repose sur l’application des outils de gestion intégrée que sont : le Rapport sur l’Etat de l’Environnement Marin (REEM), les Zones marines d’Importance Ecologique et/ou Biologique (ZIEB) et la Planification Spatiale Marine (PSM).

Le projet GIAMAA, plus particulièrement, a pour objectif de mettre en place un outil de planification spatiale opérationnel à partir des informations collectées dans le cadre du REEM et des ZIEB. Les outils REEM et ZIEB ont été exécutés et les rapports y afférents sont disponibles. Il ne reste plus que le processus de la PSM qui est en cours.

LEBON GNAE