IDENTIFICATION D’UNE NOUVELLE ZIEB DANS LE PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE GESTION INTÉGRÉE DE L’AIRE MARINE ET CÔTIÈRE D’ABIDJAN A ASSINIE

La Cote d’Ivoire aura bientôt son rapport sur l’identification et la description des Zones marines d’Importance Ecologique et Biologique de l’embouchure de la lagune ABY en Côte d’Ivoire

Le jeudi 11 juin 2020 s’est tenu à la salle de conférence du Centre Ivoirien Antipollution au Plateau Abidjan, l’atelier de prévalidation du rapport d’identification et de description des Zones marines d’Importance Ecologiques et Biologiques de l’embouchure de la lagune ABY situé dans la zone d’Assinie (Côte d’Ivoire). Cet atelier organisé par la coordination de projet de Gestion Intégrée de l’Aire Marine et côtière de l’Aire Marine et côtière d’Abidjan à Assinie (GIAMAA) avait pour objectif de valider le premier draft dudit rapport. Ce document rédigé par les experts du domaine réunit au sein du cabinet AISA a été présenté aux membres du Comité scientifique et à la coordination du projet GIAMAA pour sa pré validation avant sa soumission au secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique. L’exercice soumis aux membres du Comité scientifique dirigé par le Professeur DJAGOUA Eric était de passer en revue tout le rapport afin d’y apporter les dernières corrections et recommandations pour sa validation.

La cérémonie d’ouverture a été faite par le Professeur YAPO Ossey Bernard, Sous directeur du Laboratoire Central de l’Environnement représentant le Directeur du CIAPOL. Dans son allocution, il a salué la présence des membres du Comité Scientifique et du Président de l’AISA à cette réunion de pré validation du premier draft du rapport ZIEBs, et Il a rappelé l’objectif du projet qui était de jeter les bases d’une politique de gestion durable des océans à travers la mise en application des outils suivants : le rapport de l’Etat de l’Environnement Marin et côtier en Côte d’Ivoire, le rapport sur l’identification des Zones d’Importance Ecologique et Biologique et la Planification Spatiale Marine. Par la suite ; il a cité les différentes étapes du projet depuis son lancement en passant par la mise en place du Comité Scientifique jusqu’à l’atelier de pré validation du rapport ZIEBs. A la fin de son allocution, il déclaré ceci : « Je souhaite que ces travaux se déroulent dans une très bonne ambiance au terme desquels sortira un document scientifique de qualité »
Aussi avant l’entame des travaux sur le rapport, Mme KOUADIO Marguerite épouse BEKOIN, Coordinatrice du Projet GIAMAA a fait une présentation sur l’historique du projet GIAMAA en rappelant les objectifs et les composantes, les résultats attendus du projet; l’état d’avancement et les prochaines activités à mener. Elle a situé le contexte de cet atelier de prévalidation du rapport ZIEB rédigé par des experts réunis au sein du cabinet AISA (l’Association Ivoirienne des Sciences Agronomiques). Elle a aussi rappelé que les experts ont été formés au cours d’un atelier de formation organisé sur le processus d’identification et de description des Zones marines d’Importance Ecologique et Biologique à Bonoua du 09 au 11 octobre 2019 et un Comité Scientifique a été mis en place. « Cet atelier qui porte sur la validation du premier draft du rapport sur l’identification et la description des Zones marines d’Importance Ecologique et Biologique d’Abidjan à Assinie est donc une suite logique de toutes les actions antérieures », a-t-elle précisé.
Après plusieurs corrections et modifications sur le fond et la forme du rapport, les participants ont suggéré que la validation se fasse une fois toutes les observations seront prises en compte. A cet effet, quelques recommandations ont été faites à l’endroit du secrétariat scientifique du projet GIAMAA. Il s’agit en substances de :
• Recueillir toutes les observations de chaque membre du Comité Scientifique et les transmettre au Président de l’AISA pour correction ;
• Transmettre le nouveau Draft avec les observations des participants au Comité Scientifique pour sa dernière prévalidation étant entendu que c’est la CDB qui va valider le document final ;
Rappelons pour terminer que ce projet financé par l’Etat Allemand par le biais du Centre d’Expertise Norvégien Grid Arendal, ambitionnent de jeter les bases d’une politique de gestion intégrée des océans au niveau des Etats Membres de la Convention, conformément à la décision CP.12/7 de ladite Convention.